Biographie

Poète usant d'une langue qui mêle néologismes et archaïsmes dialectaux, il a transformé l'épopée du sertão en métaphore universelle, transcendant ainsi la prose d'une réalité régionaliste, ouvrant une voie au roman brésilien moderne. Né dans l'État de Minas Gerais, Guimarães Rosa empruntera à cette région son folklore et ses personnages dans une œuvre qu'il écrira en grande partie entre 1956 et 1967. Après une vingtaine d'années de voyages et de représentation diplomatique (à Hambourg, Bogotá, Paris), il s'établit en 1953 à Rio où il se consacre à la littérature ; il avait fait paraître en 1946 un recueil de nouvelles Sagarana. En 1956 paraît Corpo de Baile, cycle de nouvelles où il raconte son pays, sept contes poétiques s'articulant en une sorte de vaste rétable du sertão où les mystères de l'homme et de la nature atteignent la dimension de l'universel. La même année paraît Diadorim, où un homme âgé et respecté raconte sa vie de jeune bandit, auprès de Diadorim, chef de bande idéalisé, au travers d'un monologue infini déployant la fresque colorée, sauvage du Nordeste. Cet unique roman sera suivi dans les années 60 de plusieurs recueils de nouvelles très courtes où le sertão sert de cadre, de matière au développement de subtils et étranges jeux de langages par lesquels Guimarães Rosa se rapproche encore de Joyce.

Ouvrages du même auteur :

A Hora e Vez de Augusto Matraga
BD – Grande sertão: veredas
Campo Geral
Corpo de Baile, vol. 1 (Campo Geral • Uma estória de amor • A estória de Lélio e Lina)
Diadorim
Diadorim (Poche)
Estas estórias
Grande sertão : veredas (nova edição)
Grande sertão: veredas
Manuelzão e Miguilim
Melhores Contos
Mon oncle le jaguar et autres histoires
No urubuquaquá, no pinhém (Corpo de baile 2)
Noites do Sertão
Noites do sertão (Corpo do baile 3)
O Burrinho Pedrês
O melhor de João Guimarães Rosa (contos)
Primeiras Estórias
Sagarana
Sagarana (poche, fr.)
Sagarana [em português]
Sept-de-carreau, l’âne du sertão « LE livre à lire pour découvrir cet immense auteur »
Tutameia