Sumaymana

Nombre de pages : 112
Date de parution : 2016
Langue : français
Prix :

16,00

1 en stock

Description :

Née à Rio de Janeiro en 1940, Regina Célia Colônia a passé son enfance dans divers pays du sous-continent américain, suivant ses parents qui vécurent plusieurs années auprès de peuples amérindiens des Andes, du Chaco et d’Amazonie. C’est dans cette expérience de vie, qu’elle devait renouveler à l’âge adulte, cette fois parmi les Indiens du Brésil, que Colônia a puisé l’immémoriale modernité d’inspiration de Sumaymana, recueil unique aussi bien dans son œuvre d’écrivain – elle a donné par ailleurs deux volumes de nouvelles et de contes -, que sans équivalent dans le panorama de la poésie brésilienne.

Paru voici tout juste quarante ans, il a été salué par de nombreux contemporains et parmi eux les deux figures tutélaires de la poésie nationale, Carlos Drummond de Andrade et Joao Cabral de Melo Neto.

Le titre quechua du livre en résume l’objet principal, à savoir la quête d’une souveraine beauté. En effet « Sumaymana » peut se traduire par « Beau suprême ». Tissé de poèmes tantôt secrets et brefs, puis parcouru d’un souffle plus ample figurant un « chant général » précolombien, l’ensemble illustre une noblesse d’âme de haute lignée.

Au moment où, dans le silence assourdissant d’une barbarie d’indifférence, la « question indienne » atteint au Brésil un seuil critique, il nous a semblé nécessaire de donner à lire la célébration d’une beauté dont la force n’a d’égale que la douceur.

Regina Célia Colônia a joint à son livre, pour éclairer le lecteur non averti, un glossaire détaillé et complet.


Et aussi...