Le grand naufrage de l’armada des Indes sur les côtes d’Arcachon et de Saint-Jean -de-Luz (1627)

Traduction : Georges Boisvert
Editeur : Chandeigne
Nombre de pages : 144
Date de parution : 2020
Langue : portugaise
ISBN : 9782367322063
Prix :

12,95

Description :

En janvier 1627, une tempête exceptionnelle dans le golfe de Gascogne provoqua le plus terrible nau­frage de l’histoire de la marine portugaise. Sept navires coulèrent, dont deux énormes caraques des Indes chargées d’épices et d’autres richesses orientales, et cinq galions de guerre qui les escortaient : plus de 2300 morts et moins de 500 survivants, des dizaines de canons perdus, une fortune engloutie dans un océan de poivre et de cannelle...

Francisco Manuel de Melo, âgé alors de 19 ans, fut l’un des rescapés. Devenu l’une des grandes figures littéraires de son siècle, il rédigea en 1657 un récit superbe, baroque et étrange de cette tragédie, en saluant les habitants de Saint-Jean-Luz et de Ciboure qui sauvèrent au péril de leur vie une grande partie de l’équipage de son galion. Mais d’autres sources, longtemps ignorées ou ou­bliées, éclairent ce désastre sous un autre jour plus sombre, révé­lant les rôles peu glorieux, voire criminels, des pilleurs d’épaves de la côte, de la noblesse d’Aquitaine en général et du duc d’Épernon en particulier.


Et aussi...