L’exil ouvrier. La saga des Brésiliens contraints au départ (1964-1985)

Editeur : Estaimpuis
Nombre de pages : 304
Date de parution : 2015
Langue : français
ISBN : 9782953270778
Prix :

25,00

Description :

Des ouvriers, employés, paysans, militaires sans grades et syndicalistes ont figuré parmi les contingents d'exilés, voire des bannis, du Brésil pendant la dictature militaire (1964-1985). Leurs parcours et paroles sont moins connus que ceux des hommes politiques, des intellectuels et des étudiants. Ce livre cherche à comprendre leur expérience de l'exil politique, leurs itinéraires avant et après leurs départs, les mots qui les restituent, bref ce qu'ils ont été amenés à vivre en exil et ce qu'ils ont fait de ce passé au retour. Il essaie également de comprendre quelles difficultés ils ont affrontées au quotidien, notamment les obstacles socio-culturels rencontrés. Sans parler de l'élargissement des horizons impliqué par la connexion des camarades brésiliens avec le syndicalisme européen et mondial, bénéficiant de la solidarité suscitée par l'internationalisme, du soutien apporté par le Chili d'Allende, puis de la CFDT française. Les paradigmes de la "pensée unique" supposent que ces aventures humaines soient oubliées. Mais le silence longtemps imposé aux individus et aux familles est contrebalancé par l'attention aux souvenirs et aux données d'archives. Preuve que la mondialisation ne peut pas être réduite à la circulation des puissants et des biens dotés.

Cette enquête fut menée dans le cadre d'un stage postdoctoral à l'EHESS, abritée par le CESSP.


Et aussi...