Le Voyage de Magellan 1519-1522 [Intégrale, 2° éd., l’édition de référence]

Editeur : Chandeigne
Nombre de pages : 1082
Date de parution : 2010
Langue : français
ISBN : 9782915540574
Prix :

59,00

42 en stock

Description :

Le livre désormais de référence sur Magellan dans le monde.
Nouvelle édition révisée, en un unique volume relié sur papier bible, 1088 p.,  avec un  cahier cartographique en couleurs.

Magellan est le plus connu des navigateurs, son voyage la plus extraordinaire des aventures, mais des dizaines erreurs et approximations, invariablement reprises de livre en livre, circulent malheureusement dans tous les ouvrages, même réputés sérieux, notamment ses biographies. Cette  édition, qui, pour la première fois au monde, rassemble  toutes les sources directes et les confrontent aux sources secondaires, fait table rase de toutes ces erreurs, permet de faire le point sur toutes les questions sujettes à controverse et apportent quelques révélations (le nombre de morts lors de la traversée du Pacifique – 9 et non 19 –, les raisons de cette faible mortalité, le lieu d'escale (Tagusao) de la flotte à Palawan aux Philippines et l'achat massif de riz en ce lieu, une explication des mystérieuses "corniolles" mangeant le cœur des baleines, etc.).

Les sources directes sont pourtant relativement nombreuses, mais elles sont éparses dans une bibliographie complexe et n’avaient jamais été rassemblées dans leur ensemble. Nous avons ainsi établis que sur les 241 membres de cette éxpédition (dont 237 embarqués sur les quais de Sanlúcar de Barrameda), au moins 90 revinrent vivants : 55 sur le San Antonio, qui rebroussa chemin dans le fameux détroit, et 35 qui ?rent effectivement le tour du monde (Elcano et les 17 de la Victoria de retour le 6 septembre 1522, les 12 retenus aux îles du Cap-Vert qui les rejoignirent quelques semaines plus tard, et 5 autres de la Trinidad qui regagnèrent Lisbonne en 1525 et 1526 après moult aventures); les autres moururent en route ou disparurent dans les îles de l’Extrême-Orient. Parmi ces survivants, les principaux furent interrogés par des juges ou des chroniqueurs qui transcrivirent leurs déclarations; certains laissèrent de brefs récits manuscrits. C’est l’ensemble de ces textes que nous publions.

Une première partie offre une édition critique du récit de Pigafetta,  établie lors de la première édition de cet ouvrage d’après les quatres manuscrits existants, accompagnée des illustrations en noir et blanc de celui de Yale. Une série d’itinéraires permet de suivre précisément le cheminement de la ?otte. Un cahier couleurs rassemble  les cartes de l'époque. L’appareil de notes fait la synthèse des connaissances actuelles et résume les principales hypothèses d’interprétation concernant quelques énigmes et les diverses zones d’ombre du voyage. Une annexe traite des navires, des équipements et des équipages, avec un index biographique de tous les participants, dont la liste et le nombre ont été pour la première fois établis en détails.

Une seconde partie rassemble l’intégralité des récits, déclarations et lettres de compagnons de Magellan – Ginés de Mafra, Martín de Ayamonte, Martín Méndez, Juan Sebastián Elcano, Francisco Albo, Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo, Giovanni Battista et deux anonymes –, mais aussi d’autres documents contemporains  les lettres d’António de Brito (qui ?t prisonnier aux Moluques les survivants de la Trinidad), celles des souverains des Moluques aux autorités portugaises (1514-1521), les premières relations imprimées de Maximilianus Transylvanus et de Pietro Martire d’Anghiera, etc. Une bibliographie exhaustive, une chronologie et un index pléthorique viennent clore cet ouvrage unique en son genre, qui fait aujourd’hui référence dans le monde entier.

SIMON LEYS, « Dans le sillage de Magellan », Le Figaro, 8 mai 2008 :
«  […]  je viens d’achever la lecture du monumental Voyage de Magellan (1519-1522), la relation de Pigafetta et autres témoignages, édition établie par Xavier de Castro, Jocelyne Hamon et Luís Filipe Thomaz... Deux volumes – mille pages – d’une édition savante de tous les témoignages d’époque, version française, traductions modernes de l’espagnol, du portugais et du latin) ; l’introduction, les commentaires et les notes géographiques, linguistiques et anthropologiques donnent une information riche, complète, rigoureuse et passionnante ; la précision et la clarté du travail sont tout simplement prodigieuses. »

 

 Revue de presse:

• Note détaillée sur les apports de cette nouvelle édition

- Le texte de Simon Leys dans Le Figaro.

- La critique d’Alain Chapuis (Voiles & Voiliers).

- Télérama.

- Lire.

- Le canard enchaîné.

- Le Monde.

- Le Monde de l'éducation.

 

SOMMAIRE :

    p. 7        Préface
77        La relation de Pigafetta
263        Glossaire
265        Les premières cartes des Moluques
285        Cartes de l’itinéraire
299        Notes de la préface
335        Notes et commentaires de la relation de Pigafetta
477        Les équipages (nombre - origines - salaires - index biographique - répartition par vaisseau)
515        Les navires (les cinq vaisseaux - gréements - armes, outils et
ustensiles -  marchandises pour le troc - instruments de navigation - la pharmacie de bord)
531        La vente des aromates
535        Chronologie du voyage

p. 551        Note d’introduction

     555         Lettre de Juan López de Recalde à Juan Rodríguez de Fonseca, l’informant de l’arrivée au port de Las Muelas du San Antonio qui abandonna l’escadre de Magellan dans le détroit [12 mai 1521]
569        Instruction ouverte le 17 avril 1520, sur ordre de Magellan, sur la mutinerie de San Julián [du 22 mai 1521]

     586        Lettre du sultan de Ternate Bayan Sirrullah à dom Manuel (1514)
588        Lettres des rois de Jailolo, Ternate et Makian à Lopo Soares de Albergaria, gouverneur de l’Inde portugaise (1518)
590        Lettre de Bayan Sirrullah à Garcia de Sá, capitaine de Malacca (1520)
592        Lettre du sultan Abu Hayat, ?ls de Bayan Sirrullah, au roi de Portugal (1521)
595        Lettre du sultan Abu Hayat annonçant au roi de Portugal l’arrivée des Espagnols à Ternate (1522)

 

     599        La lettre de Giovanni Battista (Tidore, 21 décembre 1521)
603        Le récit de Martín de Ayamonte (Malacca, 1er juin 1522)
613        La lettre d’Elcano à Charles Quint (Sanlúcar, 6 septembre 1522)
617        Les dépositions d’Elcano, Albo et Bustamante au retour de la Victoria (Valladolid, 18 octobre 1522)
631        Le livre de la nef Victoria rapportant les traités de paix & amitiés entre les rois, rédigé par Martín Méndez
659        Le journal de bord de Francisco Albo
697        La relation de Ginés de Mafra
733        Le carnet de bord du pilote génois, attribué à Leone Pancaldo
757        Le manuscrit de Leyde, rédigé par Fernando Oliveira
783         La relation du Portugais anonyme compagnon de Duarte Barbosa

    791        La malheureuse tentative de traversée du Paci?que
799        Lettres d’António de Brito (1522, 1523, 1525)
835        Lettres et déclarations de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo, Giovanni Battista & Ginés de Mafra (1525-1527)
859        Dépositions de Gonzalo Gómez de Espinosa, Leone Pancaldo et Ginés de Mafra sur la possession des Moluques (1527)

 

     883        La lettre de Maximilianus Transylvanus (1523)
919        La chronique de Pietro Martire d’Anghiera (1530)

    


Et aussi...