La ville assiégée

Traduction : Jacques et Teresa Thiériot
Editeur : Des Femmes
Date de parution : 1991
Langue : français
Prix :

20,50

1 en stock

Description :

Paru au Brésil en 1949, La ville assiégée est le troisième ouvrage publiée par Clarice Lispector. Elle a, alors, tout juste 24 ans.
L'histoire se passe dans les années 20. Une jeune fille, Lucrécia Neves, assiste au développement industriel du faubourg où elle habite et qui est encore plein de chevaux et de charrettes.
Apprentissage de la ville et de soi, dans la recherche d'un équilibre qui ne se trouvera d'abord que par la domination des objets. Là où échouait l'héroïne du précédent roman de Clarice Lispector faute de maturité et de méthode, Lucrècia, du regard, affronte la réalité, assiège la ville avec la complicité des chevaux. Elle en épouse la forme pour réduire à merci les hommes dont le pouvoir n'est que professionnel. Devenue veuve, elle n'accepte de se remarier qu'avec celui qui d'abord aura aimé son image. Sans les objets, ville ou bibelot, qui captent nos regards, nous n'existerions pas car la pensée est fallacieuse, et vaine toute psychologie.
La ville assiégée est un roman surprenant et maîtrisé, où l'apparente chronologie est constamment brisée dans la confrontation du passé, du présent et de l'avenir et où les tableaux d'époque sont transcendés par des visions mythologiques.
Fable réaliste où la parole à la fois lente, obstinée et frémissante, permet de trouver l'épiphanie, l'instant de la litote, et de résoudre l'ambivalence où se débat tout être vivant, humain ou animal.


Et aussi...