La saga des séfarades portugais. Tunis: un havre pour les familles fuyant l’inquisition

Auteur :
Editeur : Tchou
Nombre de pages : 529
Date de parution : 2012
Langue : français
ISBN : 9782710707950
Prix :

19,95

Description :

La Saga des Séfarades portugais est un essai écrit par Elia Boccara, édité en mai 2012 aux éditions Tchou. Quel fut le destin des juifs d'Espagne, chassés par Isabelle la Catholique puis convertis de force par le Roi du Portugal ? Cet ouvrage tente de l'illustrer, présentant l'itinéraire de deux familles, entre Italie, France et Tunisie. En filigrane, un peu d'histoire : d'Espagne, ils se réfugient au Portugal puis, forcés à la conversion par le Roi du Portugal, ces « nouveaux chrétiens » émigrent en France, en Italie et en Tunisie
Au XIXe siècle, ils seront acteurs de la lutte d'influence entre la France et l'Italie pour le contrôle de la Tunisie. Ces Juifs Portugais eurent la vie plus compliquée car, nouveaux chrétiens, ils risquaient le bûcher s'ils affichaient leur judaïsme, ce qui constituait le crime d'apostasie. L'auteur présente une importante recherche historique et généalogique, pour mettre en lumière une partie de l'histoire de la Méditerranée entre l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la France et la Tunisie. Fuyant l'inquisition, ces familles juives ibériques (« séfarades ») ont séjourné à Venise, à Pise, à Livourne, à Bordeaux.

Certaines branches se sont ensuite installées en Tunisie : l'une française, l'autre italienne. Elles se sont opposées, au XIXe siècle et lors de la Seconde Guerre mondiale, défendant chacune avec zèle les intérêts de leur patrie. On trouvera également dans l'ouvrage un précieux témoignage sur la vie de la communauté juive en Tunisie. Plus précisément, la communauté juive « de rite portugais », terme trouvé pour estomper les rivalités nationalistes entre italiens, français et ottomans et qui les distinguaient des Juifs dits « arabes », du cru.


Et aussi...