L’autre voix

Traduction : Claire Cayron & Alain Keruzoré
Editeur : Complexe
Nombre de pages : 120
Date de parution : 1991
Langue : français
ISBN : 9782870275177
Prix :

13,40

Rupture de stock

Description :

Livre d'occasion (épuisé)

Sur Une petite plage de sable clair, là-bas au bord de la rivière, un drame s'est joué. Face à la mer ou en écountant A l'occasion d'une grande peine - mélodie d'Erik Satie - le dialogue est malaisé. Impossible? Non, pas pour Ces deux-là, malgré l'hostilité qui les entoure. Dans la dépersonnalisation engendrée par le monde moderne et la vie urbaine, les Photographies remplacent la chaise vide. Un goût de fraises moisies persiste jusqu'au lever du jour. Quelque part dans Rio de Janeiro, un couple, en proie à la médiocrité de son quotidien professionnel, affectif et sexuel, joue Les survivants. Dans un bar évoquant un aquarium aux eaux sales, un homme de presque quarante ans rencontre un garçon de presque vingt, Le garçon le plus triste du monde. D'où vient la tristesse? Peut-être d'une lointaine culpabilité que la chanson Fruillrd mortes vient ressusciter. Alors, emmuré, dans l'effroi de l'âme, on entend, à cinq heures et quart de l'après-midi, la sonnerie du téléphone et L'autre voix. Ainsi vont les histoires du deuxième recueil de nouvelles de Caio Fernando Abreu. Même univers aussi peu tropical que possible pour ce Brésilien qui ne connaît plus que le monde déshumanisé de l'asphalte et revendique, avec une violente douceur, l'affirmation de l'identité hors des conventions, dans l'exploration des profondeurs, et jusqu'à la "folie".


Et aussi...