L’Atlantique noire. Modernité et double conscience

Auteur :
Editeur : Kargo
Nombre de pages : 334
Date de parution : 2003
Langue : français
ISBN : 9782841620630
Prix :

23,00

Description :

Essai anthropo-sociologique et culturel sur les diasporas noires envisagées comme réseau s’articulant autour d’un océan, ce livre défend l’idée qu’il existe une culture qui n’est ni spécifiquement africaine, caraïbe, anglaise ou américaine, mais tout cela à la fois, réseau atlantique né des horreurs de l’esclavage considéré comme un système culturel et politique où le « capitalisme mis à nu » (les plantations) constitue un moment particulier de l’histoire de l’Occident. « L’esclavage racial dans le système atlantique est souvent étrangement absent de l’histoire officielle de la modernité européenne. La domination coloniale de la planète par l’Europe est également sous le coup d’une formidable amnésie. En quoi la mobilité, les déplacements forcés ont-ils pu être fondateurs d’une identité et d’une tradition ? »

 

En étudiant le concept de modernité créé par un Occident dominateur et en sapant les fondements de l’État-nation européo-américain, L’Atlantique noir tente de répondre à ces que.ions. De W.E.B. Du Bois, Martin Delany et Richard Wright à Michael Jackson et Jimi Hendrix, ce livre, devenu un classique aux États-Unis, refonde les bases des cultural studies tout en ouvrant de riches perspectives de réflexion.


Et aussi...