Aleijadinho : le Brésil est un sculpteur métis

Editeur : Les Presses du réel
Nombre de pages : 144
Date de parution : 2017
Langue : français
ISBN : 9782840667513
Prix :

17,00

Description :

Un essai biographique de Judith Benhamou-Huet, illustré par les photographies d'Aurore Belkin, retraçant l'histoire de l'architecte et sculpteur brésilien du XVIIIe siècle Aleijadinho, et à travers elle, celle du Brésil moderne. Fils d'esclave, métis, il devint célèbre dans tout le pays grâce à ses œuvres baroques ornant Ouro Preto, ville des chrétiens évangélisateurs et des bandeirantes.


Il était une fois au XVIIIe siècle, des Portugais sûrs de leur puissance de chrétiens évangélisateurs qui envoyèrent depuis São Paulo, nouvelle base avancée de leur empire, des explorateurs à travers l'intérieur d'un Brésil inconnu. Au centre de cet immense territoire, ils trouvèrent ce dont ils avaient toujours rêvé : de l'or. Il fallait remercier dieu et cette nouvelle société coloniale se mit à construire partout des églises ornées de christs sanguinolents, de Marie en pâmoison accompagnées d'angelots grassouillets, de saints et de saintes, ployant tous sous une pluie de feuilles d'or.


C'est ainsi que fut créée la cité sublime d'Ouro Preto. Ouro Preto pour Or Noir. Dans ce royaume de l'excès et de la luxuriance de ce Brésil nouveau, il fut un prince des souffrances et du génie : Aleijadinho. Un sculpteur métis, fils d'esclave qui devint célèbre dans tout le pays.


Aleijadinho est encore aujourd'hui pour les Brésiliens un quasi saint, artiste grandiose et martyre laïque, symbole du mélange des races et d'un peuple noir qui peut réussir. La légende d'Aleijadinho est l'histoire du Brésil.


Et aussi...