Biographie

Claude Lévi-Strauss était un anthropologue, ethnologue et philosophe français, né à Bruxelles. 

En 1949, il publie sa thèse les structures élémentaires de la parenté, cette même année il devient sous-directeur du musée de l’Homme,  puis directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, chaire des religions comparées des peuples sans écriture. Il est nommé professeur au Collège de France,  chaire d’anthropologie sociale, qu’il occupe de 1959 à sa mise à la retraite en 1982. Il fonde en 1961 avec Emile Benveniste et Pierre Gourou la revue L’Homme qui s’ouvre aux multiples courants de la discipline et à l’approche interdisciplinaire.

Il est l’un des fondateurs de la pensée structuraliste. Il redéfinit l’anthropologie. L’objet qui intéresse l’anthropologie n’est donc pas une hypothétique origine des espèces qui donnerait lieu à une « classification des races », tel que le formulait l’anthropologie du XIXe, ni même la recherche d’une genèse des rapports sociaux auquel la sociologie avait pu accorder toute son attention lorsqu’elle étudiait les sociétés primitives afin de comprendre les stades qu’elle supposait plus complexes et plus évolués de la vie sociale. L’anthropologie doit, selon Lévi-Strauss, se consacrer à la recherche des rapports unissant l’homme au monde qui l’entoure.

 

 

Ouvrages du même auteur :

Loin du Brésil
Tristes tropiques (poche)