19/21 rue des Fossés Saint-Jacques
75005 PARIS (place de l’Estrapade)
À 20 m du Panthéon... Tél. : 01 43 36 34 37
Du lundi au samedi, 11-13h 14h-19h
(horaires souvent dilatés...)
Métros : Luxembourg, Cardinal Lemoine, Place Monge – Bus , 21, 27, 82, 84, 89
  •  
La Librairie, c'est aussi

Le voyage des plantes & les Grandes Découvertes

Le voyage des plantes & les Grandes Découvertes, par José E. Mendes Ferrão
Auteur : José E. Mendes Ferrão
Autres : 200 illustrations et cartes en couleurs
Collaboration : Version française de Xavier de Castro
Editeur : Chandeigne
Nombre de pages : 384
Date de parution : 2015
Langue : Français
Prix : 29,00 €
ISBN : 9782367321165
Disponibilité : En stock En stock

On connaît un peu en France l’histoire de la tomate, de la pomme de terre, du maïs, originaires du Nouveau Monde, parce qu’ils ont conquis l’Europe et que leurs tribulations nous ont été vaguement enseignées à l’école.
Mais on ignore qu’aux XVIe et XVIIe siècles, quasiment toutes les plantes vivrières ont changé de continent, bouleversant complètement les habitudes alimentaires et les pratiques agricoles dans le monde entier, en particulier dans les zones tropicales. Ainsi les plantes typiquement asiatiques comme les cocotiers, les manguiers, les orangers doux, etc., vont se retrouver rapidement en Afrique et aux Amériques ; à l’inverse, les plantes américaines – patates douces, ananas, arachides, papayes, noix de cajou, etc. – vont s’implanter sur les deux autres continents ; l’Afrique va exporter quelques plantes d’importance comme le café ou le palmier à huile. La banane et la canne à sucre, d’origine asiatique mais acclimatées depuis longtemps dans le bassin méditerranéen, connaîtront soudain une exploitation quasi industrielle en Afrique et dans le Nouveau Monde.

Cette diffusion s’est essentiellement faite sur les navires portugais de la ligne des Indes, disséminant graines et plants aux escales de Madère, Açores, São Tomé, en Angola, au Mozambique, puis à Goa et Malacca, plaques tournantes des échanges en Extrême Orient.
Doté d’une riche iconographie d’époque, ce livre conçu à la manière d’un dictionnaire dresse un inventaire spectaculaire de cette première mondialisation.. Il relate la découverte et le voyage des 69 principales plantes vivrières consommées dans le monde et de quelques autres qui eurent un usage industriel plus ou moins important (hévéa, ricin, aleurite, rocou, etc.). Il donne les conditions de leur découverte ; leurs premières descriptions et appellations, images extraites des sources d’époque ; leurs multiples pérégrinations jusqu’à aujourd’hui ; pour chacune, les chiffres actuels de la production mondiale, son évolution et les principaux producteurs.

Interview de Michel Chandeigne pour France Info : Cliquez ici

 
 

Note liminaire
Introduction

 

PLANTES D’AMÉRIQUE
Anacardier (cajou)
Ananas

Anones
Arachide
Avocatier
Cacaoyer
Choca vert
Cucurbitacées
Goyavier
Grenadille (fruit de la passion)
Haricots
Hévéa
Maïs
Manioc
Papayer
Patate douce
Piments
Pomme de terre
Pourghère
Quinquina
Rocouyer
Tabac
Tomatier
Topinambour
Tournesol
Vanillier


PLANTES D’ASIE
Agrumes (oranges, citrons, etc.)
Aleurites
Arbre à pain
Bananier
Canne à sucre
Cannelier
Carambolier
Cardamomier
Cocotier
Curcuma
Gingembre
Giroflier
Jaquier
Kaki
Litchi
Manguier
Muscadier
Poivrier
Rhubarbe
Riz
Taro
Thé


PLANTES AFRICAINES
Caféier d’Arabier
Gombo
Grenadier
Ignames africaines
Maniguette
Palmier à huile
Pastèque
Piment noir de Guinée
Poivrier de Guinée
Ricin


Bibliographie
Crédits iconographiques

 

Conditions générales de vente, frais d'envoi et délais - Crédits
Librairie Portugaise - 19/21 rue des Fossés Saint-Jacques, Place de l’Estrapade, 75005 Paris
Tous les livres en portugais et en français sur le Portugal, le Brésil, l'Angola, le Cap Vert, la Guinée-Bissau,
le Mozambique, São Tomé & Principe et l'Histoire des Découvertes - librairie.portugaise@wanadoo.fr