19/21 rue des Fossés Saint-Jacques
75005 PARIS (place de l’Estrapade)
À 20 m du Panthéon... Tél. : 01 43 36 34 37
Du lundi au samedi, 11-13h 14h-19h
(horaires souvent dilatés...)
Métros : Luxembourg, Cardinal Lemoine, Place Monge – Bus , 21, 27, 82, 84, 89
  •  
La Librairie, c'est aussi

Sept-de-carreau, l’âne du sertão « LE livre à lire pour découvrir cet immense auteur »

Sept-de-carreau, l’âne du sertão « LE livre à lire pour découvrir cet immense auteur », par João   Guimarães Rosa
Auteur : João Guimarães Rosa
Autres : Illustrations d’Olivier Besson
Traduction : Michel Riaudel
Editeur : Chandeigne
Nombre de pages : 96
Date de parution : 2016
Langue : Français
Prix : 22,00 €
ISBN : 9782367321387
Disponibilité : En stock En stock

Il était une fois un petit âne gris, plein de ressources et de surprises. Sept-de-Carreau ne paie pas de mine, il est vieux, fatigué ; il ne voudrait qu’un peu de fourrage et pouvoir somnoler en paix. Or à son corps défendant, le voilà embarqué dans un convoi de bœufs et de bouviers au dénouement catastrophique. Ce voyage est aussi comme une vie, la mise à l’épreuve des sagesses de chacun. Et Sept-de-Carreau sait y faire, en matière d’habiletés: il se sortira d’une crue qui emporte le reste de la troupe, ou presque.

Mais en dernière instance, le maître des mystères, c’est encore et toujours João Guimarães Rosa, qui nous emporte dans une langue poétique, savoureuse, nourrie des expressions et réalités de son sertão du Minas Gerais. Et qui construit un récit à plusieurs étages, drôle, envoûtant, philosophique. Ici par les gravures sur bois aux couleurs du sertão et les pointes sèches d’Olivier Besson, fin lecteur du maître brésilien.

Titre original : O burrinho pedrês, inclus dans Sagarana

 

Lire les articles de presse.

Film de Sylvain Salamovitz sur le travail d'Olivier Besson autour du petit âne de João Guimarães Rosa : Cliquez ici

Immense écrivain usant d'une langue qui mêle néologismes et archaïsmes dialectaux, il a transformé l'épopée du sertão en métaphore universelle, transcendant ainsi la prose d'une réalité régionaliste, ouvrant une voie au roman brésilien moderne. Né dans l'État de Minas Gerais, Guimarães Rosa empruntera à cette région son folklore et ses personnages dans une œuvre qu'il écrira en grande partie entre 1956 et 1967. Après une vingtaine d'années de voyages et de représentation diplomatique (à Hambourg, Bogotá, Paris), il s'établit en 1953 à Rio où il se consacre à la littérature ; il avait fait paraître en 1946 un recueil de nouvelles Sagarana. En 1956 paraît Corpo de Baile, cycle de nouvelles où il raconte son pays, sept contes poétiques s'articulant en une sorte de vaste rétable du sertão où les mystères de l'homme et de la nature atteignent la dimension de l'universel. La même année paraît Diadorim, où un homme âgé et respecté raconte sa vie de jeune bandit, auprès de Diadorim, chef de bande idéalisé, au travers d'un monologue infini déployant la fresque colorée, sauvage du Nordeste. Cet unique roman sera suivi dans les années 60 de plusieurs recueils de nouvelles très courtes où le sertão sert de cadre, de matière au développement de subtils et étranges jeux de langages par lesquels Guimarães Rosa se rapproche encore de Joyce.

Conditions générales de vente, frais d'envoi et délais - Crédits
Librairie Portugaise - 19/21 rue des Fossés Saint-Jacques, Place de l’Estrapade, 75005 Paris
Tous les livres en portugais et en français sur le Portugal, le Brésil, l'Angola, le Cap Vert, la Guinée-Bissau,
le Mozambique, São Tomé & Principe et l'Histoire des Découvertes - librairie.portugaise@wanadoo.fr